Vascular Surgery Ltd – Leg Circulation …

Vascular Surgery Ltd - Leg Circulation ...

Problèmes avec la circulation de la jambe

Quelle est maladie artérielle périphérique (PAD)?

PAD décrit rétrécissement ou le blocage des principales artères qui alimentent les jambes entraînant un approvisionnement réduit de sang qui provoque des symptômes tels que la claudication intermittente (douleur à la marche soulagée par le repos). Une mauvaise circulation dans les jambes est un problème commun présent dans plus de 8% des patients de plus de 70 ans. Il peut être trouvé chez les jeunes en particulier chez les fumeurs et les patients diabétiques. Il y a certaines personnes qui ont des problèmes de circulation dans la jambe et aucun facteur de risque évident. Ces personnes ont probablement une prédisposition génétique.

Pourquoi PAD développer?

Le rétrécissement des artères est causée par « athérome ». Athérome est une matière grasse (les plaques) qui se développe dans la muqueuse des parois de l’artère. Toutes les personnes vont développer de petites quantités d’athérome dans les artères au cours de leur vie, mais les patients atteints de certains facteurs de risque forment de vastes plaques plus rapidement. Comme les montants de l’athérome croissante est prévue, il provoque la paroi de l’artère à renflement vers l’intérieur ce qui limite la quantité de sang qui peut couler l’artère. Dans le temps de l’artère peut même devenir bloquée par athérome. Il est courant pour les patients d’avoir plus d’un rétrécissement ou un blocage au sein de la même artère.

Le même processus se produit dans toutes les artères, mais se traduit par des problèmes différents selon ce que les fournitures de l’artère:

Artères aux jambes peuvent → PAD.

Artères au coeur peuvent → angine et les crises cardiaques.

Artères au cerveau peuvent → coups et mini-AVC.

Quels sont les facteurs de risque augmenter la formation d’athérome?

Le diagnostic nécessite une consultation avec un chirurgien consultant vasculaire qui va gérer ce qui suit:

les facteurs de risque de style de vie qui peuvent être évitées ou modifiées:

Le manque d’activité physique (un mode de vie sédentaire).

Une mauvaise alimentation.

T facteurs de risque reatable ou partiellement traitable:

Une pression artérielle élevée (hypertension).

Des niveaux élevés de cholestérol dans le sang.

Des niveaux élevés de triglycérides (graisses) dans le sang.

Les maladies du rein provoquant une fonction rénale réduite.

facteurs de risque fixes ceux que vous ne pouvez pas modifier:

Une histoire familiale forte

Une ménopause précoce chez les femmes

Âge. Plus vous devenez, plus vous êtes susceptible de développer athérome

Pourquoi PAD entraîne t-il dans les jambes endoloris?

Les muscles ont besoin d’oxygène dans le sang pour fonctionner. La quantité d’oxygène nécessaire est augmentée lorsque les muscles travaillent comme lors de la marche. Si l’approvisionnement en sang à une jambe est réduite en raison de la PAD, puis le muscle devient privé d’oxygène, entraînant des douleurs. Lorsqu’un patient se repose la demande en oxygène par le muscle est réduite, et malgré le rétrécissement de suffisamment de sang peut être fournie pour satisfaire cette exigence si la douleur diminue progressivement.

Plus le rétrécissement de l’artère du sang moins qui atteint les muscles et plus la distance d’un patient est capable de marcher (connu sous le nom « distance de claudication ») avant de développer la douleur. Pendant de nombreux mois ou années patients remarquent souvent que leur distance de claudication a réduit et cela représente un épaississement continu de l’athérome avec une réduction subséquente du débit sanguin.

« Rest Pain » se produit lorsque le sang ne suffit pas atteint les muscles, même au repos. Ceci est significatif et indique que les tissus sont menacés. traitement d’urgence est nécessaire pour éviter l’amputation ultérieure.

Comment est-PAD diagnostiqué?

Lors de votre première visite à la clinique, une histoire complète de vos symptômes sera obtenu. Votre consultant posera des questions sur la durée de vos symptômes, leur gravité et combien ils limitent vos activités. Les facteurs de risque seront identifiés tels que le tabagisme, le diabète, l’hypertension artérielle et l’hypercholestérolémie. On vous demandera des questions spécifiques à la recherche de rétrécissement artériel dans d’autres parties du corps.

Votre consultant examinera ensuite votre abdomen et les jambes. Cela comprendra une évaluation complète de vos impulsions de jambe de l’aine au pied manuellement et avec une machine Doppler à main (un type d’échographie). Une fois cette opération effectuée, un brassard de pression artérielle sera placé autour de chaque jambe à son tour et gonflé tout en écoutant votre pouls avec la machine Doppler. Cela donnera une nouvelle lecture qui peut être utilisé pour aider à quantifier l’étendue du PAD dans chaque jambe.

Si vos symptômes justifient une évaluation plus poussée, un « duplex artériel » scan sera organisé. Ceci est une enquête à ultrasons plus précis que la machine Doppler à main. Il est non invasive et donne des informations détaillées sur l’étendue et l’emplacement de l’endroit où le rétrécissement ou un blocage dans la jambe, est situé. Il permet également de déterminer quel traitement si nécessaire sera le plus approprié pour vous d’avoir.

Dans certains cas, votre conseiller peut également organiser des tomodensitogrammes spécialisés (en utilisant x rayons) ou des tests d’IRM. Cela permettra également de vous aider à planifier votre traitement.

Une fois que la maladie artérielle périphérique a été diagnostiqué, votre conseiller discutera des options de traitement avec vous. Il existe 3 formes principales de traitement qui sont offerts:

Médical (comprimé) thérapie et de style de vie change.

Angioplastie et stenting.

Thérapie médicale & changements de mode de vie

Le traitement médical est l’utilisation de comprimés pour limiter la progression de vos symptômes et réduire le risque de subir une crise cardiaque ou un AVC. Si vous n’êtes pas déjà sur eux, votre conseiller peut recommander de commencer les comprimés suivants qui devraient être prises pour la vie:

  • (75mg une fois par jour) – l’aspirine rend les plaquettes qui existent dans le courant moins collant de sang. Il réduit le risque de crises cardiaques et la formation de caillots dans les artères.

Clopidogrel (75 mg pris une fois par jour) – Clopidogrel permet également de réduire l’adhésivité des plaquettes. Il ne provoque pas d’irritation de l’estomac comme l’aspirine et est utilisé pour les patients qui peuvent avoir eu des ulcères précédents ou la maladie de reflux.

  • comprimés (par exemple simvastatine, atorvastatine, etc.) – les statines aident à réduire le taux de cholestérol dans le sang. Depuis le cholestérol élevé contribue de manière significative à l’athérome (plaques dans les artères) formation réduisant ces niveaux peuvent empêcher la progression ou la cause d’amélioration des symptômes de la PAD.

les changements de mode de vie sont des mesures importantes que vous pouvez faire qui ont des effets bénéfiques significatifs sur PAD. Ils comprennent:

Arrêter de fumer arrêter de fumer est le seul traitement le plus efficace pour PAD. Il augmente la distance de marche par deux ou trois en plus de 8 personnes sur 10 et réduit considérablement le risque d’avoir une crise cardiaque ou un AVC.

Exercice régulier – l’exercice régulier encourage les petites artères dans les jambes pour agrandir et améliorer l’approvisionnement en sang connu comme « la circulation collatérale ». Marcher sur une base quotidienne est le meilleur exercice si vous avez PAD. Marchez jusqu’à ce que la douleur se développe, puis se reposer pendant quelques minutes. Continuez à marcher quand la douleur est atténuée. Gardez cette place pendant au moins 30 minutes chaque jour et de préférence pendant une heure par jour. La douleur est pas dommageable pour les muscles. La recherche a montré que si vous arrêtez de fumer et l’exercice régulièrement, puis les symptômes de la PAD ont peu de chances de devenir pire, et ils améliorent souvent. Votre risque de développer une maladie cardiaque ou un accident vasculaire cérébral sera également réduite.

Perdre du poids cela permettra de réduire la formation d’athérome et de la charge de travail sur le cœur et les muscles. Elle réduit également le risque de devenir diabétique plus tard dans la vie.

Maintenir un bon contrôle diabétique – si votre diabète est le régime alimentaire ou de médicaments contrôlés, en gardant vos sucres dans des limites raisonnables est important. Il va ralentir la progression de l’athérome et de réduire considérablement le risque d’une crise cardiaque ou un AVC.

Quand est la thérapie médicale et le mode de vie des conseils recommandés?

Ces mesures sont recommandées pour tous les patients atteints de la maladie périphérique prouvé artérielle. Des études montrent que, une fois commencé le traitement médical et des conseils de style de vie donnée, les symptômes de plus de 6 ans:

Rester le même dans 30%.

La thérapie médicale et des conseils de style de vie est considérée comme le seul traitement nécessaire pour la plupart des patients qui peuvent marcher à plus de 100 verges avant de développer la douleur. Une fois démarré sur ces traitements la plupart des patients seront examinés tous les 4 – 6 mois pour évaluer la façon dont leurs symptômes ont changé. Les patients qui ne peuvent pas marcher à plus de 100 yards ou qui ont la douleur de repos sera donné un traitement médical, mais aussi être considéré pour les opérations d’angioplastie, stenting ou dérivation.

Angioplastie et stenting

«Angioplastie» et «stenting» sont les procédures effectuées par un radiologiste qui traitent le rétrécissement ou les blocages de l’artère. Les deux utilisent la même méthode pour obtenir un accès à l’artère concernée mais «angioplastie» utilise un ballon pour étirer l’artère et «stenting» laisse un échafaudage de tube métallique dans l’artère pour la maintenir ouverte. De toute façon le rétrécissement est réduite de façon plus de sang peut atteindre la jambe améliorant ainsi les symptômes.

Ces procédures nécessitent généralement un séjour d’une nuit. Il n’a pas besoin d’une anesthésie générale et peut prendre de 30 à 90 minutes pour compléter en fonction de la difficulté de l’affaire. Il est important que vous pouvez reposer à plat pendant toute la durée du traitement.

Avant votre procédure

Votre consultant organisera un test sanguin pour vous dans les semaines avant votre traitement. Cela se penchera sur un certain nombre de domaines importants, y compris la façon dont vos reins fonctionnent. Mal reins malades ne peuvent pas tolérer le colorant à rayons X utilisés dans la procédure, ce qui est une raison pour ne pas faire ce traitement dans certains cas.

Si vous êtes diabétique sur les tablettes Metformin, vous ne devez pas prendre ce le jour de la procédure et pendant 48 heures après la procédure.

Si vous êtes à la warfarine ou d’autres médicaments anticoagulants similaires, vous pouvez être invité à cesser de les prendre un 2 ou 3 jours avant la procédure.

Votre chirurgien ou le radiologue vous rendre visite avant la procédure et vous demander de signer un formulaire de consentement, une fois qu’il a expliqué le traitement à vous.

Vous serez admis dans le service la veille ou le matin de votre chirurgie. Si vous avez la sédation vous ne devriez pas manger pendant 6 heures avant le traitement. Cependant, vous pouvez boire des liquides clairs «  » comme l’eau jusqu’à 2 heures avant. Si seulement un anesthésique local est utilisé, vous pouvez manger et boire normalement jusqu’à ce que vous êtes pris dans les chambres de traitement de radiologie.

Comment est l’angioplastie & ou stenting Interprété?

Une fois que vous arrivez dans la salle de traitement x-ray vous sera demandé de se coucher. Votre aine sera exposée et nettoyée. L’anesthésie locale est ensuite injecté avec une petite aiguille pour engourdir la région. Une fois que tout le monde est prêt et la peau est gelée, un tube est inséré dans l’artère de l’aine. Ceci est la seule partie de la procédure inconfortable. Parfois, il peut ne pas être possible d’utiliser l’artère de l’aine, auquel cas une artère dans le coude est utilisé de la même manière.

Ce tube connu comme un « cathéter » permet de colorant de rayons X appelé «contraste» devant être administré dans l’artère. Une série de radiographies sont alors prises pour confirmer la position et l’étendue des artères rétrécissements / blocages. Le contraste vous donnera une sensation de chaleur à chaque fois qu’il est donné et peut vous faire sentir la nécessité de passer de l’eau. Ceci est tout à fait normal.

Un fil de guidage fin est placé en bas de l’aine / coude cathéter dans l’artère et les rayons X sont utilisés pour guider son passage le long de l’artère et à travers le rétrécissement ou le blocage. Un petit tube avec un ballonnet à l’extrémité est ensuite introduit sur le fil de guidage jusqu’à ce que le ballon est de chaque côté du rétrécissement. Une fois en place, il est gonflé pour étirer l’artère ouverte. En cas de succès le ballon est dégonflé et retiré du tube. radiographies supplémentaires sont prises pour assurer l’artère reste ouverte.

L’angioplastie peut être répétée. Si elle ne pas améliorer le flux sanguin vers les jambes, puis dans certaines circonstances, un échafaudage de tube métallique (un «stent») peut être placé dans l’artère au niveau de la zone étroite en utilisant une technique similaire. Lorsque le stent est en place, il ne peut être enlevé et sera couverte par la paroi de l’artère dans le temps.

A la fin de la procédure, le cathéter est retiré de l’aine ou du coude. Un médecin ou une infirmière puis appuyez sur le site pendant 10 minutes ou jusqu’à ce que l’artère a cessé de saigner. Dans certains cas, le radiologue place un «bouchon» spécial sur le trou dans l’artère à la fin de la procédure pour éviter le saignement. Dans les deux cas un pansement sera placé sur la plaie de ponction.

Après la procédure,

Une fois que le saignement a cessé il vous sera demandé de reposer à plat dans le lit pendant une heure, puis autorisé à se redresser. Vous serez alors observé de près pendant les 6 heures suivantes mais étant donné quelque chose à manger et à boire.

Lorsque vous arrivez à la maison, vous devriez vérifier votre blessure régulièrement. Vous pouvez avoir quelques ecchymoses, mais si le gonflement se développe, ou la zone devient dure au toucher ou douloureux, vous devez contacter votre médecin. Si votre blessure commence à saigner, vous devez appuyer fermement sur et communiquer avec l’hôpital immédiatement.

Vous pouvez prendre une douche 24 heures après le traitement, mais devrait éviter les bains pour les 3 premiers jours.

Vous devez boire beaucoup d’eau pendant 2 jours après la procédure pour rincer le colorant de contraste de vos reins.

Vous ne devriez pas soulever quelque chose de lourd ou de conduire pour la première semaine après l’angioplastie.

La plupart des patients peuvent retourner au travail après une semaine.

Vous serez conseillé de prendre de l’aspirine (75 mg une fois par jour) et le clopidogrel (75 mg une fois par jour) comprimés après la procédure. Ces médicaments fluidifient le sang et aider à prévenir toute formation de caillots qui peuvent bloquer rapidement une artère ou stent. La durée ceux-ci devraient être prises pour peut être discuté avec votre conseiller.

Votre consultant organisera un rendez-vous de suivi avec vous après 3 semaines pour discuter de votre traitement et évaluer votre rétablissement.

Les taux de réussite avec Angioplastie et stenting

Angioplastie et stenting est réussie dans 90 – 95% des patients. 20% des patients connaîtront des symptômes récurrents dans les années à venir, mais peut avoir répété le traitement. Dans le petit pourcentage, il ne fonctionne pas pour une opération de pontage chirurgical peut être proposé comme une alternative.

Risques de Angioplastie et stenting

Il existe des complications potentielles associées à chaque procédure. Le risque global de la procédure est extrêmement faible. Les risques potentiels peuvent être divisés dans les catégories suivantes:

Certains des ecchymoses est fréquente après une ponction de l’artère.

Très rarement des saignements importants de l’artère ou de blocage de l’artère peut se produire ce qui peut nécessiter une petite opération. Le risque de nécessiter une opération est inférieure à 1%.

En relation avec le contraste:

Certains patients éprouvent une réaction allergique au contraste X-ray. Dans la plupart des cas, cela est mineur, mais très rarement (1 à 3000) une réaction peut être sévère et nécessiter un traitement urgent avec des médicaments.

Le contraste aux rayons X peut, chez certains patients, une incidence sur la fonction rénale. Si vous êtes susceptibles d’être à risque de ce fait, des précautions particulières seront prises pour réduire les chances de ce problème se produise. Si vous êtes diabétique sur les tablettes Metformin, vous ne devez pas prendre ce le jour de la procédure et pendant 48 heures après la procédure.

En relation avec le traitement:

blocage du navire peut se produire après une angioplastie d’une artère rétrécie. Il peut parfois être traitée avec un stent.

rupture du navire après une angioplastie se produit rarement. Cela peut parfois être traitée dans le département de rayons X en mettant un stent avec une couverture autour d’elle (stent-graft) dans l’artère pour sceller la déchirure. Si cela est impossible, une opération d’urgence peut être nécessaire pour réparer l’artère.

De petits fragments de la paroi de l’artère peuvent parfois se détacher et se loger dans une artère sous le site d’angioplastie (embolisation distale). Cela peut également nécessiter une opération de «poisson hors du fragment si elle est à l’origine d’un problème avec le flux sanguin. Le risque global de nécessiter une opération est faible (1 – 2%).

Si l’artère dans le coude est utilisé, le tube passera une ou plusieurs des artères alimentant le cerveau. Il y a un très faible risque qu’un caillot de sang peut se former et causer un accident vasculaire cérébral (1 – 2%).

Le type d’opération de pontage réalisé dépend de l’endroit où le blocage est, mais tous ont les mêmes principes de base. Un tube de remplacement, généralement votre propre veine ou un tube en plastique, est utilisé pour contourner un blocage de l’artère. Le tube de remplacement est relié à l’artère saine dessus et en dessous du blocage de telle sorte que l’augmentation des quantités de sang atteignent les tissus préalablement à jeun. Ces opérations ont tendance à être effectuées sur les patients qui ont PAD sévère avec la douleur de repos et la perte de tissu ou chez les patients présentant des rétrécissements artériels qui ne peuvent pas être traités par angioplastie &ou stenting.

Ces opérations sont effectuées sous anesthésie générale et vous obliger à venir à l’hôpital la veille de votre opération et de rester jusqu’à une semaine après.

Avant l’opération

Avant votre opération, vous devez essayer d’arrêter de fumer, car il est prouvé que le risque de défaillance de dérivation est plus élevé chez les fumeurs. Vous devriez aussi essayer de voir votre GP pour aider à contrôler vos autres problèmes médicaux tels que l’hypertension artérielle et le diabète aussi bien que possible avant toute opération.

Avant la chirurgie de pontage, tous les patients ont besoin d’un certain nombre de tests. Ceux-ci sont de deux types:

Tests pour évaluer votre condition physique générale et l’aptitude à la chirurgie de pontage. Ceux-ci vont se produire un certain nombre de semaines avant l’opération:

ECG un tracé du rythme cardiaque

Tests impliqués dans le diagnostic de la PAD e.g artérielle duplex, CT, IRM scanner etc

L’échographie de la veine de la jambe qui peuvent être utilisés dans le cadre de l’opération. Le cours de la veine sera marqué sur votre jambe avec un stylo indélébile.

Vous serez admis dans le service la veille de votre chirurgie. Comme vous aurez une anesthésie générale, vous ne devriez pas manger pendant 6 heures avant le traitement. Cependant, vous pouvez boire des liquides clairs «  » comme l’eau jusqu’à 2 heures avant.

Votre chirurgien vous visiter avant l’opération et vous demandera de signer un formulaire de consentement, une fois qu’il a expliqué la procédure à vous.

Votre anesthésiste peut suggérer un tube placé dans le dos appelé «péridurale». Cela vous permettra d’avoir un excellent soulagement de la douleur après l’opération. Le tube est inséré dans la chambre d’anesthésie juste avant l’opération. Une fois que vous êtes endormi un tube sera également placé dans votre vessie. Cela nous permet de contrôler la quantité d’urine que vous produisez qui est un marqueur de la façon dont vos reins fonctionnent.

Comment la chirurgie Bypass effectuée?

Le type spécifique d’opération de dérivation dépendra de ce qui est l’artère rétrécie ou obstruée. Toutes les opérations de dérivation ont des caractéristiques qui sont semblables, peu importe quelle opération est effectuée.

La description ci-dessous décrit un « bypass fémoropoplité », qui est l’une des opérations de pontage les plus courantes effectuées pour aider à des blocages de l’artère dans la cuisse.

Une fois que vous êtes endormi, une coupe verticale est faite dans l’aine pour exposer l’artère au-dessus du blocage. Une seconde découpe est faite ci-après le blocage en général juste au-dessus ou au-dessous du genou. Le tube utilisé pour effectuer la dérivation sera normalement la veine de la peau principe de la jambe connu comme la «longue veine saphène ». Il fonctionne à l’intérieur de la cheville à l’intérieur de la cuisse. Utilement la veine se situe dans la ligne des coupures (incisions) utilisées pour exposer l’artère. Parfois, la veine peut être enlevé avec l’ajout d’une petite incision supplémentaire environ 5cm de long au niveau de la cuisse mi. À l’occasion, les deux incisions principales sont réunies pour faire un long. Si la veine saphène ne sont pas disponibles une autre veine à l’extérieur de la jambe inférieure appelée « veine saphène » peut être utilisé à la place. L’échographie des veines avant l’opération permettra de déterminer qui, si elles sont disponibles à utiliser. Si aucune veines peuvent être récoltées, puis un tube en plastique peut être utilisé à la place.

Quel que soit le tube de dérivation est utilisée, dont une extrémité est reliée à l’artère de l’aine et l’autre reliée à l’artère autour du genou. Les connexions seront testés lors de l’opération pour vous assurer qu’il fonctionne et votre pied examinés pour assurer qu’il est bien perfusé avec du sang.

Les blessures seront fermées avec la dissolution des points de suture ou des agrafes métalliques (qui doit être retiré 10 jours après l’opération) et un pansement sera appliqué pour couvrir la plaie. Vous pourriez être en mesure de se sentir une impulsion forte dans la plaie, ce qui est normal. Vous vous réveillerez dans la zone de récupération des théâtres, où le personnel infirmier gardera un œil sur vous et la jambe qui a été opéré. Ils examineront régulièrement vos blessures et les pieds pour assurer la dérivation continue de travailler.

Après l’opération

Après votre opération, vous recevrez des fluides par un goutte à goutte dans une de vos veines jusqu’à ce que vous êtes assez bien pour asseoir et prendre des liquides et des aliments par la bouche.

Les infirmières et les médecins vont essayer de vous garder sans douleur en donnant des analgésiques par injection, via le tube péridurale dans votre dos, ou par une machine que vous êtes capable de vous contrôler en appuyant sur un bouton.

Vous recevrez une injection d’héparine sous la peau pour réduire le risque de coagulation dans vos veines (DVT ou thrombose veineuse profonde).

Dans un jour ou deux, le goutte à goutte, péridurale et de la vessie cathéter sera retiré.

Vous deviendrez progressivement plus mobile jusqu’à ce que vous êtes suffisamment en forme pour rentrer à la maison.

Les physiothérapeutes peuvent vous rendre visite après votre opération. Ils vous aideront avec votre respiration pour vous empêcher de développer une infection à la poitrine et avec votre mobilisation pour vous marcher à nouveau.

Vous pouvez être donné l’aspirine (ou dans certains cas, la warfarine) pour réduire le risque de votre blocage de dérivation. Ce sera généralement être poursuivi indéfiniment.

Nous allons prendre des dispositions pour la pratique ou de district l’infirmière de votre GP pour retirer vos points (le cas échéant) ou des clips de la peau de métal 7 – 10 jours après votre opération. Ils seront également vérifier votre blessure et devraient continuer à changer les pansements jusqu’à ce que la blessure guérit bien.

Vous pouvez vous sentir fatigué pendant quelques semaines après l’opération, mais cela devrait améliorer progressivement au fil du temps.

L’exercice régulier, comme une courte promenade combinée avec le repos est recommandé pour les premières semaines suivant la chirurgie suivie d’un retour progressif à votre activité normale.

Vous serez sûr de conduire lorsque vous êtes en mesure d’effectuer un arrêt d’urgence. Ce sera normalement 2 – 4 semaines après la chirurgie.

Une fois que votre blessure est sèche, vous pouvez prendre une douche ou un bain comme normal.

Vous devriez être en mesure de retourner au travail dans les 6 à 12 semaines de la chirurgie.

Votre consultant organisera un rendez-vous de suivi avec vous après 3 semaines pour discuter de votre traitement et évaluer votre rétablissement.

Les taux de réussite avec la chirurgie Bypass

Les taux de réussite de la chirurgie de dérivation pour traiter PAD dépendent de l’emplacement et la gravité de votre maladie et le type de tube de remplacement (veine ou plastique) utilisé pour créer le pontage. La chirurgie pour traiter la maladie de l’artère dans les jambes ou l’abdomen supérieur inférieurs a 5 taux de 80 succès de l’année 90%, par rapport à 50 70% pour les blocages inférieurs dans les jambes. Le pontage est plus susceptible de devenir re-bloqué si les médecins ont utilisé un greffon plastique artificielle au lieu de veine prélevé ailleurs dans votre corps.

Risques de chirurgie Bypass

La chirurgie est une option de traitement éprouvé pour la maladie artérielle périphérique, mais il y a des risques associés à la procédure que vous devriez être au courant.

Bypass blocage. L a principale complication de l’opération est la coagulation du sang dans le bypass amenant à bloquer. Si cela se produit, il iusually nécessaire d’effectuer une autre opération pour effacer le bypass. Cela se produit dans environ 10% des patients dans les six semaines après l’intervention chirurgicale.

perte de Limb. Très occasionnellement, lorsque les blocs de dérivation, et la circulation ne peuvent pas être restaurés, la circulation à pied est si durement touchée que l’amputation est nécessaire.

complications majeures. Comme pour toute opération majeure, il y a un petit risque de vous avoir une complication médicale comme une crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, insuffisance rénale, ou des problèmes pulmonaires. Chacun de ceux-ci est rare, mais un petit nombre de patients ont des complications mortelles après leur opération. Pour la plupart des patients, ce risque est d’environ 5%. Vous serez surveillé de près après l’opération pour l’un de ceux-ci et un traitement approprié a commencé rapidement.

gonflement des jambes. Il est normal que cela se produise après cette opération. Le gonflement dure environ 2 – 3 mois, mais résout normalement complètement. Il peut parfois persister indéfiniment. Vous devez garder votre jambe surélevée sur un tabouret lorsque vous êtes assis pendant les premiers mois après la chirurgie afin de minimiser l’enflure. Vous devez éviter des bandages ou des bas serrés sur la jambe, car cela pourrait comprimer le pontage et l’amener à bloquer.

Infection de la plaie. Les blessures deviennent parfois infectés en particulier ceux de l’aine. Cela peut nécessiter un traitement avec des antibiotiques.

infection du greffon. Très rarement (environ 1 500), la greffe artificielle peut être infecté. Ceci est une complication grave, et généralement le traitement implique le retrait de la greffe.

sensation de peau. Vous pouvez avoir des taches d’engourdissement autour de la plaie ou plus bas de la jambe. Ceci est très fréquent et peut être bsut permanente obtient généralement mieux dans quelques mois.

Infections pulmonaires. Ceux-ci peuvent se produire suite à ce type de chirurgie, en particulier chez les fumeurs, et peuvent nécessiter un traitement avec des antibiotiques et de la physiothérapie.

Les caillots de sang dans les jambes (TVP) et les poumons (PE). Après toute opération de grande envergure, il y a un risque de thrombose veineuse profonde ou PE. Vous recevrez des injections sous la peau pour réduire le risque, mais cela ne peut pas être complètement niée.

fuite de liquide de la plaie. Parfois, la plaie peut fuite de liquide. Cela peut être clair, mais est généralement taché de sang. Il installe normalement dans le temps, et n’indique généralement pas un problème avec le contournement lui-même.

Les troubles intestinaux. De temps en temps l’intestin est lente pour commencer à travailler à nouveau après l’opération. Pendant ce temps (généralement 3 – 5 jours) vous pouvez avoir des nausées ou même vomir. Fluides seront fournis dans un goutte à goutte jusqu’à ce que vos entrailles reviennent à la normale et aucun autre traitement est nécessaire.

RELATED POSTS

  • Vascular Surgery Access, indications …

    CHIRURGIE VASCULAIRE D’ACCÈS POUR LES PATIENTS ATTEINTS DU REIN (REIN) PANNE vascular.co.nz gt; chirurgie d’accès vasculaire Les reins fonctionnent comme un filtre pour éliminer les déchets qui…

  • Surgery mondial d’information et …

    Chirurgie par Ros Bois Les traitements hormonaux ont aucun effet à long terme sur l’endométriose. de sorte que vous pourriez avoir à subir une intervention chirurgicale afin de traiter votre…

  • Névralgie du trijumeau Surgery Recovery …

    Névralgie du trijumeau Récupération de chirurgie dans le New Jersey: Un patient Guide de récupération; # 8217 Si vous avez la névralgie du trijumeau et ont essayé des traitements conservateurs…

  • Vascular Surgery Manhattan, vasculaires veines chirurgie des varices.

    Bienvenue Bienvenue à la chirurgie vasculaire et Vein Center, une pratique vasculaire globale fournissant des soins state-of-the-art aux patients dans toute la région tri-state. Sous la…

  • La Society for Vascular Surgery …

    Société de chirurgie vasculaire document La Society for Vascular Surgery Lower Extremity Menacée Système de classification Limb: La stratification du risque basée sur la plaie, Ischémie, et le…

  • Transsphénoïdale Surgery Pour pituitaire …

    (1) On m’a dit que je besoin d’une chirurgie pour un adénome hypophysaire. Qu’est-ce que ça veut dire? adénomes hypophysaires sont des tumeurs bénignes qui découlent de la glande pituitaire…

Laisser un commentaire