Transhiatale Oesophagectomie (THE) …

Transhiatale Oesophagectomie (THE) ...

Transhiatale Oesophagectomie (THE)

Qu’Est-ce que c’est? – Terminologie compréhension

L’œsophage (passage déglutition) est un 11" un long tube de muscle qui conduit l’alimentation à l’arrière de la gorge à l’estomac. L’oesophage est situé dans la partie arrière de la cage thoracique juste en face de la colonne vertébrale. Il passe à travers le diaphragme, le muscle plat qui sépare la cavité thoracique de la cavité abdominale. L’ouverture dans le diaphragme à travers lequel l’œsophage passe sur son chemin de se joindre à l’estomac est appelé le hiatus diaphragmatique.

Le terme médical pour "suppression" est "- ectomy", par exemple. appendicectomie signifie retirer l’appendice, l’amygdalectomie signifie pour enlever les amygdales, et oesophagectomie signifie pour enlever l’œsophage. Une oesophagectomie peut être nécessaire pour un certain nombre de conditions qui interfèrent avec le passage confortable des aliments solides et liquides dans l’estomac. Ceux-ci incluent le cancer, les sténoses (ou cicatrices) en raison d’une variété de causes (RGO, lye ingestion, perforation préalable, etc.), sans succès la chirurgie œsophagienne avant, et le muscle avancé de l’œsophage (motilité) des troubles tels que l’achalasie et la sclérodermie.

Un moyen d’enlever l’œsophage consiste à faire une incision entre les côtes, entrant dans la poitrine (thorax), et de libérer l’œsophage des attachements qui le maintiennent en place. Ceci est appelé un "oesophagectomie transthoracique" (TTE ) – Une oesophagectomie réalisée à travers la poitrine.

poitrine standard historique et incisions abdominales utilisées dans le passé pour enlever des tumeurs de l’œsophage. (UNE ) Soit une incision continue de la poitrine sur la poitrine et de l’abdomen incisions abdomen ou séparés sont utilisés. (B ) Portion de l’oesophage à enlever est indiqué dans la zone colorée. (C ) Terminé le remplacement de l’œsophage en utilisant l’estomac connecté à la haute oesophage dans la poitrine. Les pylore (muscle à la sortie de l’estomac) a été coupée afin d’assurer que l’estomac se vide adéquatement après l’opération. (De Orringer MB. Chapitre 20 Tumeurs, les blessures et les conditions diverses de l’œsophage à Greenfield LJ, Mulholland MW, Oldham KT, et al, eds. Principes scientifiques Chirurgie et pratique, 3e édition, Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphie, 2001, p 706 avec la permission, modifié depuis Ellis FH Traitement Jr. du cancer de l’œsophage et du cardia. Mayo Clin Proc 1960; 35: 653, avec la permission)

Généralement, après l’oesophage inférieur est supprimé de cette manière, le chirurgien ouvre l’abdomen (ventre) à la même opération, desserre l’estomac des attachements qui le maintiennent en place, tire l’extrémité supérieure maintenant libéré de l’estomac à travers le hiatus et dans la poitrine, et se connecte (anastomoses) l’œsophage restant à l’estomac dans la poitrine. Cette connexion à l’intérieur de la poitrine entre l’oesophage et l’estomac restant est appelé anastomose esophagogastric intrathoracique .

Une opération de remplacement, développé et affiné à l’Université du Michigan depuis 1976, est une oesophagectomie transhiatale (THE), ablation de l’œsophage à travers le hiatus diaphragmatique sans ouvrir la poitrine. Dans cette opération, une incision abdominale supérieure (à partir du bas de l’os de la poitrine au niveau du nombril) est effectué. Le chirurgien libère ensuite l’œsophage en travaillant vers le haut à travers le hiatus diaphragmatique. Avec l’ajout d’un 2" incision sur le côté gauche du cou, le chirurgien termine la libération de l’œsophage, supprime et déplace l’estomac vers le haut à travers le hiatus et dans la poitrine jusqu’à ce que son extrémité supérieure apparaît dans la plaie du cou. L’oesophage restante est reliée à l’estomac dans le cou. Cette connexion dans le cou entre l’œsophage et l’estomac restant est appelé anastomose esophagogastric cervicale (CEGA).

(A) l’élimination transhiatale de l’oesophage étant effectuée à travers une incision abdominale et une incision cervicale sans qu’il soit nécessaire d’ouvrir le coffre. (B) Vue de côté montrant la procédure de la main du chirurgien vers le haut dans la poitrine à travers l’abdomen comme un instrument avec une éponge à la fin de celui-ci est utilisé pour disséquer l’oesophage d’en haut. (De Orringer MB. Chapitre 20 Tumeurs, les blessures et les conditions diverses de l’œsophage à Greenfield LJ, Mulholland MW, Oldham KT, et al, Eds, principes scientifiques Chirurgie et pratique, 3e édition, Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphie, 2001, p 707 avec la permission, modifié depuis Orringer MB, Sloan H. oesophagectomie sans thoracotomie. J Thorac Cardiovasc Surg 1978; 76: 643, avec la permission).

Quels sont les avantages de LA?

Les deux principales causes de décès dans les premiers jours après un TTE sont des complications 1) pulmonaires (notamment pneumonie) associés à une grande opération qui nécessite l’ouverture à la fois la poitrine et le ventre. La douleur de ces incisions combinées peut rendre difficile pour le patient de prendre une profonde respiration tôt après l’opération, ce qui permet une pneumonie à mettre en; et 2) une infection grave dans la poitrine (médiastinite) résultant d’un "fuite" où l’œsophage a été attaché à l’estomac. Après un LA, parce que le patient n’a pas eu la poitrine ouverte, il y a moins de douleur précoce après la chirurgie, le patient peut se déplacer à une meilleure suite, et les complications pulmonaires sont moins. Par ailleurs, si après un L’une fuite au niveau du raccordement entre l’œsophage et de l’estomac dans le cou (fuite anastomotique) devrait se produire dans les 10 premiers jours critiques jusqu’à guérison complète, cela est géré par enlever les points de suture de la peau, laissant la fuite des infections à , et l’emballage de la plaie avec de la gaze jusqu’à ce que la fuite se guérit, ce qu’il fait habituellement. Une fuite d’anastomose dans le cou, parce qu’il draine vers l’extérieur, contre une fuite à l’intérieur de la poitrine était l’œsophage et de l’estomac ont été attachés, ne porte pas à peu près le même risque de complications de l’infection. Parce que LA est un "plus petit" le fonctionnement d’un TTE, nos patients tolèrent généralement l’opération bien, ne nécessitent pas de traitement dans une unité de soins intensifs après une intervention chirurgicale, et sont en hausse et la marche le jour après l’opération. Ils sont généralement déchargés une semaine après l’opération une alimentation douce.

la position finale de l’estomac, qui a été déplacé vers le haut à travers la poitrine et relié au segment court restant de l’œsophage dans le cou. (De Orringer MB. Chapitre 20 Tumeurs, les blessures et les conditions diverses de l’œsophage à Greenfield LJ, Mulholland MW, Oldham KT, et al, Eds, principes scientifiques Chirurgie et pratique, 3e édition, Lippincott Williams & Wilkins, Philadelphie, 2001, p 709 avec la permission, modifié depuis Orringer MB, Sloan H. oesophagectomie sans thoracotomie. J Thorac Cardiovasc Surg 1978; 76: 643, avec la permission).

Quelles sont les complications de LA?

Quatre-vingt pour cent de l’Université du Michigan patients subissant une THE ont pas de complications postopératoires. Les complications de la peuvent être divisés en ceux qui peuvent se produire lors de l’opération (complications peropératoires), ceux qui peuvent se produire après la chirurgie précoce lors de la récupération à l’hôpital (début des complications post-opératoires), et celles qui peuvent se produire "en retard", Bien après la sortie de l’hôpital. Ayant maintenant effectué plus de 1700 THES, la plus grande expérience rapportée avec cette opération dans le monde, service de l’Université du Michigan de chirurgie thoracique a catalogué attentivement les complications de cette opération:

Avec l’Université du Michigan Thoracic chirurgiens effectuant 100-125 THES chaque année, et un personnel de soutien organisé aider à prendre soin de nos patients, le taux de complications après cette opération est gratifiante faible dans la majorité subissant une LA.

Quelle est la qualité de vie après un LA?

L’idée d’avoir son oesophage "arraché" et remplacé par l’estomac, tiré vers le haut à travers le thorax et relié à la "arrière de la gorge" est terrifiant compréhensible pour beaucoup! Cependant, avec plus de 1700 patients ayant subi cette opération à l’Université du Michigan Medical Center – les patients allant de 14 ans à 94 ans et dans tous les domaines de la vie – il y a eu amplement l’occasion d’évaluer "vie après un LA".

L’objet de l’opération est de restaurer la déglutition confortable, et ainsi de la façon dont les fonctions de l’estomac en remplacement de l’œsophage ("résultat fonctionnel") c’est tres important. Après une THE et CEGA, 48% des patients ont un excellent résultat (ils ont absolument aucune difficulté à manger ou les effets néfastes de l’opération), et 31% décrivent des symptômes très légers qui ne nécessitent pas de traitement (par exemple, la nourriture peut périodiquement "bâton" légèrement dans le cou, ou le patient peut avoir des crampes occasionnelles ou de la diarrhée après avoir mangé). Par conséquent, près de 80% des patients décrivent soit un résultat fonctionnel excellent ou bon après LA. Environ 18% des patients ont une "Juste" résultat et décrire les symptômes qui nécessitent une sorte de traitement (par exemple. collage de nourriture qui nécessite un étirement occasionnel (dilatation) de l’œsophage, ou la nécessité de prendre des médicaments tels que Lomotil pour contrôler la diarrhée après avoir mangé). Nous avons classé 3% de nos patients comme ayant un "pauvre" résultat, nécessitant un traitement régulier, comme dilatations en cours ou une médication régulière pour contrôler la diarrhée et des crampes.

Un des principaux objectifs de nos raffinements de LA a été la réduction de l’incidence d’une fuite anastomotique après l’opération. Parce que 50% des patients qui subissent une fuite anastomotique développer une sténose anastomotique plus tard (ce qui nécessite des dilatations en cours), la réduction du taux de fuite a été un objectif majeur de la nôtre. Il y a environ quatre ans, nous avons développé une nouvelle méthode pour relier l’œsophage et de l’estomac dans le cou à l’aide d’un dispositif d’agrafage. Cette nouvelle "côte à côte agrafé anastomose cervicale esophagogastric" a réduit notre taux de fuite suite à la à la gamme de 3-4%. Par conséquent, les patients avalent plus confortablement après l’opération que dans le passé, et la nécessité de dilatations ultérieures a été nettement réduite.

De nombreux patients craignent que la régurgitation ("remous" du contenu de l’estomac) peut être un problème majeur après THE et amener l’extrémité de l’estomac vers le haut dans le cou. Heureusement, alors que la régurgitation peut se produire, surtout si le patient à plat peu après avoir mangé, ce qui est généralement pas un problème important pour la majorité des patients subissant l’opération. Si le patient ne mange pas pendant quelques heures avant le coucher, la nuit, de sorte que l’estomac est vide, la régurgitation est rare. Si cela se produit, dormir avec la tête de lit élevée la nuit contrôle habituellement le problème.

En général, la qualité de vie après la est assez bonne. Environ 1/3 des patients gain de poids après l’opération, 1/3 restent au même poids au moment de l’opération, et 1/3 perdre un peu de poids. Les patients sont en mesure de revenir au plein emploi et mangent socialement avec leur famille et amis.

RELATED POSTS

  • La chirurgie pour non-small cell lung …

    Une chirurgie pour un cancer non à petites cellules du poumon La chirurgie pour enlever le cancer (souvent avec d’autres traitements) peut être une option pour cancer non à petites cellules du…

  • La chirurgie pour le cancer de l’œsophage …

    La chirurgie pour le cancer de l’oesophage Pour certains cancers du stade plus précoce, une intervention chirurgicale peut être utilisée pour tenter d’éliminer le cancer et une partie du tissu…

  • Chirurgie pour fémur ostéosarcome, une tumeur.

    Chirurgie pour ostéosarcome La chirurgie est une partie importante du traitement pour la quasi-totalité des ostéosarcomes. Il comprend: La biopsie pour diagnostiquer le cancer Le traitement…

  • Le traitement du cancer de l’intestin qui …

    Métastases hépatiques: Qu’est-ce qui peut être fait lorsque le cancer de l’intestin a propagé au foie Cet article présente un aperçu complet du foie secondaire Un grand organe abdominal qui a…

  • L’anticipation et la gestion …

    L’anticipation et la gestion des fuites d’air et les espaces résiduels affichent résection pulmonaire Abstrait L’incidence de tout type de fuites d’air après résections pulmonaires serait…

  • Gestion chirurgicale pour Peyronie …

    Traitement chirurgical de la maladie de Peyronie Abstrait La maladie de Peyronie est une condition débilitante commune pour les deux hommes et leurs partenaires qui se traduit par une…

Laisser un commentaire